Ensemble: L’édito

Ensemble n° 28: L’édito

Maintenir un pluralisme éducatif, dont éduquer à la maison

« Pour une ville, ce qui représente la plus belle et la plus grande des prospérités, le salut et la force, c’est de compter beaucoup de citoyens érudits, intelligents, honorables et bien éduqués qui peuvent ensuite amasser, conserver et bien utiliser les trésors et tous les biens ». C’est ainsi que, bien avant Jules Ferry, Martin Luther, en 1524, incitait les responsables politiques de son époque à fonder des écoles publiques, ouvertes à tous les enfants.
Dans un sermon, en 1530 : « Sur le devoir d’envoyer les enfants à l’école », il fait de l’enseignement et de l’éducation une
priorité, pour pouvoir lire et comprendre la Bible par soi-même mais également pour apprendre un métier ou faire des études.
En France, les lois Jules Ferry de 1881 et 1882 laissent « la possibilité aux familles d’instruire elles-mêmes les enfants »
comme dans l’art. 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.
Le « projet de loi confortant les principes républicains », voté par l’Assemblée nationale le 23 juillet 2021, a restreint cette
possibilité par un contrôle assez contraignant. « Certes », admet le conseiller du ministre de l’éducation nationale, « ce
renforcement de contrôle… vient freiner une liberté républicaine, mais au moins personne ne pourra nous reprocher de ne
rien avoir fait » contre le « risque de radicalisation », même s’il reconnaît que l’on ne peut pas faire un lien direct avec
« l’augmentation de l’instruction à domicile ».
Emmanuelle Philip, représentante de l’association « Les enfants d’abord », critique ces contrôles forcés : « En contrôlant
drastiquement les intentions des parents, on porte atteinte à la liberté d’instruction, la liberté de conscience et la liberté
des individus de choisir pour eux-mêmes ». Elle précise : « Les protestants, fervents défenseurs de l’école publique, défendent aussi ces libertés. Il faut diversifier l’éducation et non la rendre monolithique ». Cela me semble bien être en adéquation avec le verbe éduquer « Former quelqu’un en développant et en épanouissant sa personnalité ». (Larousse)

Andreas Seyboldt

 

1. L’école à la maison en question. Réforme n°3901 du 3 juin 2021