Billet biblique

Voyager dans la Bible

Dans la Bible, on voyage beaucoup, à commencer par Abraham qui quitta son pays et sa famille d’origine pour un autre pays, une « terre promise ».

Son petit-fils, Jacob et ses arrière petits-fils, les douze fils de Jacob, mettent bientôt les pas dans ceux de leur père et (arrière) grand-père voyageur, non pas pour le plaisir, mais par nécessité, ce qui fait d’eux des migrants plutôt que des touristes ! D’ailleurs, le tourisme n’existe pas dans la Bible. Abraham va en Égypte, poussé par la famine qui « sévissait sur le pays ».

Jacob part pour Harân, chez son oncle Laban, pour fuir son frère, Esaü dont il craint la vengeance.
Quant à ses petits-fils, ils partent à leur tour pour l’Égypte, là encore à cause de la famine Voyager dans la Bible (Genèse 42,2). Et quand leurs descendants quittent l’Égypte pour retourner dans la terre promise de leur ancêtre, c’est pour fuir la maltraitance de la part des Égyptiens !

Quelques siècles plus tard, un lointain descendant d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, un certain Jésus de Nazareth sera contraint, à son tour, de fuir, encore bébé dans les bras de ses parents, la folie meurtrière du roi Hérode (cf. Matthieu 2, 13-18).
Jésus, adulte, marche pour annoncer l’Évangile : « Allons ailleurs, dans les bourgs voisins, pour que j’y proclame aussi l’Évangile : car c’est pour cela que je suis sorti » (Marc 1,38).
Et Paul ne cessera de voyager de ville en ville, à partir d’Israël-Palestine jusqu’à Rome, en passant par la Turquie et la Grèce d’aujourd’hui, pour aller à la rencontre des habitants de ces régions et leur annoncer la Bonne Nouvelle.

Ce faisant, Paul a développé des liens amicaux profonds : « …mes frères bienaimés… Je vous aime tous en Jésus-Christ » (1 Corinthiens 15,5 8 ; 16,24).

Si nous sommes heureux de pouvoir de nouveau voyager (un peu), l’Évangile nous invite à ouvrir les yeux sur ceux qui sont contraints à l’exil, comme sur ceux que nous croisons, dans nos voyages d’agrément, et qui sont appelés à devenir nos frères et sœurs.

Andreas Seybold