Jumelage avec la paroisse œcuménique de Frankenthal

Rencontre chaleureuse en visioconférence avec nos amis allemands de Frankenthal le 5 février 2021.

13 allemands et 7 français ont pu partager dans les 2 langues avec une traduction.

L’échange a porté sur la façon dont se passent, de part et d’autre du Rhin, les activités paroissiales, professionnelles et d’apprentissage pour les étudiants.

En Allemagne, aucun culte n’a lieu depuis le 1er confinement. Cette situation est en cours d’étude et pourrait déboucher sur une possible reprise des cultes fin février. Beaucoup de personnes âgées demandent à pouvoir revenir au culte pour rencontrer des paroissiens et se sentir moins seules.

Les confirmations de jeunes en 2020 ont eu lieu par demi-groupes en octobre dernier, l’autre demi-groupe en mai prochain. Ceux de 2021 ?

Les rencontres familiales sont admises en très petits groupes et plutôt en famille (sans contrôle à domicile).

Les vaccinations en Allemagne ont commencé pour les plus de 80 ans. Mais il faut se débrouiller soi-même pour pouvoir obtenir un RDV et cela n’a pas l’air d’être facile.

Les étudiants sont accueillis dans certains restaurants (qui ne servent aucune boisson ni repas) pour leur offrir des lieux de travail en petits groupes ou seuls en sortant de leur isolement chez eux.

Le télétravail est assez bien apprécié et pratiqué.

Beaucoup de personnes, âgées, seules, étudiants, souffrent de déprime et de dépression. Il est nécessaire d’en prendre soin dès à présent.

Quelques manifestations ont lieu pour protester contre toutes ces mesures.

Après la crise, certains voyageront moins (en avion) pour protéger le climat. Ceux qui ont des enfants à l’étranger ont hâte de pouvoir les rencontrer (y compris en voyageant en avion) quand la situation sera meilleure.

Nous avons évoqué la situation en France, avec quelques différences : limitations de distance 1 km pendant le confinement, couvre-feu, vaccination à partir de 75 ans, recommandations de ne pas dépasser des rencontres de plus de 6 personnes, cultes possibles depuis début juin, peu de manifestations mais quelques adaptations dans l’application des consignes sanitaires.

Le mot « Liberté » gagnera à être redéfini après la crise sanitaire. Il sera nécessaire de continuer à construire la solidarité et de développer le respect. L’Église a son rôle à jouer pour accompagner cette réflexion.

Prochaine rencontre le mercredi 5 mai de 19H à 21h par visioconférence. Ouverte à tous.