Ensemble: L’édito

Ensemble n° 10: L’édito

De Fête en fête

En cette période de l’année, où tous les regards sont tournés vers la fête de Noël, nous vous présentons un numéro
consacré à la fête. Une réalité vécue de manière très diverse qui traverse toutes les cultures et toutes les époques..

Même pour la fête de Noël, j’imagine qu’il y a parmi nous des habitudes familiales, locales, régionales très variées. Par exemple, certains ouvrent les cadeaux la veille au soir, d’autres au petit matin ; certains chantent des cantiques, d’autres sont plus silencieux.
Quel serait l’équivalent du verbe fêter ? : célébrer, commémorer. Dans ce cas-là, on attend un complément d’objet. On fête un événement heureux, une date anniversaire, un élément considéré comme important de la réalité; on retient de la vie un aspect remarquable qui est magnifié.
Par contre, l’expression aujourd’hui très courante « faire la fête » laisse à penser que la fête n’a pas d’objet. Elle se fait sans vraiment de raison, sinon pour fuir la réalité et oublier les jours moroses.
Elle se crée de manière artificielle à coup d’illusions, et parfois d’excès. Les lendemains de ce genre de fête sont souvent rudes. Deux conceptions de la fête semblent s’opposer. Et alors où classer Noël et comment allons-nous fêter Noël ?
Un temps parenthèse, irréel, qui nous extrait du monde ambiant pour l’espace de quelques jours fuir et oublier ?
Ou un temps qui redonne du sens à ce que nous vivons, qui célèbre une humanité traversée par la force de l’amour ?
La fête de Noël célébrée à la lumière de la venue de Jésus dit l’importance du partage, des joies simples, de la confiance.

A Noël, Dieu vient rejoindre notre réalité, notre humanité, non pas pour nous inviter à nous en extraire mais plutôt pour les habiter pleinement à la lumière de sa présence.

Joyeuses fêtes de Noël.

Denis Heller