Ensemble: L’édito

Ensemble n° 16: L’édito
Nos voisins

On les aime bien quand ils nous dépannent mais on les aime moins quand ils nous dérangent !

Quels contacts avons-nous avec eux ?

Autrefois quand une boîte d’allumettes ou un tire-bouchon venaient à manquer, on les sollicitait volontiers. Aujourd’hui, chacun vivant davantage en autonomie, en autarcie derrière sa haie ou sa porte blindée, les dépannages entre voisins sont moins fréquents, mais par contre les dérangements subsistent toujours : les bruits de la tondeuse ou de la perceuse ou d’une fête familiale tardive !

Nous avons retenu pour la prochaine vente paroissiale des 29 et 30 novembre le thème de la Belgique. Les Belges sont en effet nos voisins !

Nos voisins, nous avons l’impression de les connaître à force de les côtoyer. Ils sont des nôtres, d’où peut-être cette complicité et cette liberté qui nous permettent de faire de l’humour facile, à bon compte, sur leurs dos.

Mais au-delà des clichés, des stéréotypes, des jugements rapides, les connaissons-nous vraiment ?

Comme beaucoup de ceux qui nous sont proches géographiquement ou physiquement, nous ne les avons pas choisis. Ils nous sont en quelque sorte imposés. C’est le cas des frères et sœurs dans une famille, des collègues de travail, des élèves dans une classe, des voisins de bancs ou plutôt de chaises lors d’un culte, des nombreux bénévoles et membres d’atelier qui fréquentent la MDJ et le Centre 72.

Y-a-il pour autant une réelle proximité ?

L’Évangile vient renverser les perspectives. Au docteur de la loi qui demandait à Jésus, qui était son prochain, celui-ci pose la question : « mais qui d’après toi, s’est rendu le prochain de l’autre dans la parabole du Samaritain ? ». En matière de voisinage et de proximité, ce n’est pas tant la distance géographique qui compte mais plutôt le fait d’aller vers, de s’approcher, de se rendre le voisin de, le prochain de.., de créer une relation. Alors plutôt que de vivre dans l’indifférence polie ou l’ignorance choisie, pourquoi ne pas emprunter des chemins de rencontre et de partage. La solidarité de voisinage est précieuse…

Pasteur Denis Heller