Ensemble: L’édito

Ensemble n° spécial: L’édito

Encore Debout !

Mi-mars, mesures gouvernementales « choc » : interdiction de
tout rassemblement et obligation de confinement. Le ciel nous
tombe sur la tête !

C’est la sidération. Écoles et commerces non essentiels fermés.
Les sorties sont limitées. En 24 h, nous passons d’une société de la mobilité à celle de l’immobilité, d’une société de la liberté à celle de la contrainte. Le pays tout entier semble arrêté comme paralysé. Les rues des villes sont désertes, un silence pesant désormais règne.

Il a fallu nous aussi tout stopper. Les activités de la paroisse, de l’Entraide, de la Maison des jeunes, du Centre 72 ont dû cesser du jour au lendemain. Mais chose étonnante, contraste frappant, pendant que ce coup d’arrêt était donné, la vie poursuivait plus que jamais son cours avec un soleil éclatant, un grand ciel bleu, des fleurs naissantes, des oiseaux de retour.

Une fois le choc passé, il était nécessaire de rebondir. Une nation tout entière s’est massée par ses applaudissements de 20 h, derrière le personnel soignant.

Chacun a puisé dans ses ressources pour faire face à cette nouvelle situation. Des solidarités nouvelles ont vu le jour, car tous liés par une commune humanité faite de fragilité et d’interdépendance.
Que d’initiatives, d’imagination, d’inventivité, de création, d’ingéniosité dans tous les domaines pour traverser ensemble ce temps de pandémie. Des formes nouvelles de réflexions, de liens, d’actions voient le jour. Est-ce un nouveau monde qui apparaît ? Peut-être ?

Vous, responsables, participants de nos 4 associations n’avez pas été en reste. Vous avez fait preuve d’adaptation et de créativité. Même si les portes
du Centre 72 et de la MDJ restent fermées, bien des activités se poursuivent
autrement. Nous voulions, par ce numéro d’Ensemble spécial, en rendre compte et maintenir le lien. Nous avons gardé le dossier prévu, consacré à Esther Duflo, prix Nobel d’économie, enfant de nos 4 associations, un dossier de circonstance.

Savez-vous que la résurrection que les chrétiens fêtent en cette période
correspond à un mot qui signifie se lever, se relever, être debout ? Puissions nous rester debout pour, une fois la crise passée, être, avec nos 4 associations, ferment par nos réflexions et actions, d’un monde nouveau à imaginer.

Pasteur Denis Heller