Ballade biblique

« Le cantique des cantiques »

Œuvre littéraire et poétique de huit chapitres à lire d’un seul trait.

 

Est-ce l’image, sous forme allégorique, du dialogue de Dieu et de son peuple ?

Ou l’image du dialogue du Christ et de son église ?

Non, il s’agit d’un poème relatant la force et la grandeur de l’amour humain dans toutes ses dimensions.

 
Avez-vous déjà lu le livre du  1er testament appelé le « Cantique des Cantiques » ou le « Chant des Chants » ? Il est ainsi appelé car son contenu correspond à un chant, à un hymne à l’amour. à
peine 8 chapitres à lire d’un seul trait en quelques minutes comme une vraie œuvre littéraire et poétique.
 
Un dialogue
Deux amoureux dialoguent et s’échangent des mots doux. Ils disent leur passion l’un pour l’autre à travers des images champêtres et bucoliques. Vous noterez l’imagination débordante que nos deux tourtereaux déploient pour exprimer leurs ressentis, leurs émotions, leurs désirs.
Ils se répondent tour à tour. Cette forme dialoguée en dit déjà long sur la nécessité de la parole échangée dans tout couple. Construire une vie conjugale dans la durée passe par ce temps de
dialogue et d’écoute mutuelle, toujours à reprendre et à placer comme une priorité.  Nous ne serons pas tous pour autant des poètes à l’image du couple de notre livre biblique.
Un véritable dialogue s’établit dans lequel aucun ne prend le dessus sur l’autre.
 
Du réalisme
Savez-vous que durant l’histoire de l’Église bien des religieux se sont demandés pourquoi un tel poème se trouvait dans la Bible ? Y avait-il sa place ? Pourquoi avait-il été retenu dans le canon, c’est-à-dire dans la liste des livres arrêtée pour constituer la Bible ?
Les raisons de leur perplexité : le thème de la passion amoureuse abordé, des expressions parfois « crues » voire osées sexuellement. Alors des interprètes se sont arrachés les cheveux pour
voir dans ce dialogue l’image, sous forme allégorique, du dialogue de Dieu et de son peuple ou du Christ et de son Église.
Non, il s’agit bien d’un poème relatant la force et la grandeur de l’amour humain dans toutes ses dimensions. Il contient de vraies perles. L’une n’est pas sans lien avec notre thème sur l’argent :
«Imaginons quelqu’un qui offrirait tous ses biens pour acheter l’amour : il ne manquerait pas de recueillir le mépris » (Cantique des cantiques 8 v 7). Et oui, on ne peut pas tout acheter.

 

Pasteur Denis Heller